Complet

Internet et les réseaux sociaux sont des outils formidables et incontournables quand ils sont bien utilisés. Mais ils exposent également les personnes en situation de handicap mental à des risques importants. Une sensibilisation leur permet d'en prendre conscience.

Parmi les temps forts des Appartements des Tisons... L'accueil en mars dernier d'un intervenant de la police nationale, le Major Jean Bernard Mignonneaud (réfèrent sûreté et officier de prévention).

 

Son intervention fait suite à une réflexion menée en Conseil de la Vie Sociale. C'est une véritable action de sensibilisation aux dangers d'internet dont ont bénéficié les personnes accompagnées.

 

Le major Jean-Bernard Mignonneaud, par ses fonctions au sein de la police nationale, connaît bien le sujet. Il est en effet intervenu auprès d'eux pour les mettre en garde contre le cyber-harcèlement. Un phénomène de plus en plus répandu et qui mène parfois au suicide des victimes.

 

L'intervenant a donc incité les personnes à ne pas taire ce type d'agression si elles-mêmes ou des personnes de leur entourage étaient touchées.

 

La gravité de ce genre d'agissements a été rappelée et l'auditoire a été informé qu’au-delà de leur handicap, les personnes coupables de harcèlement sur les réseaux sociaux étaient reconnues responsables de leurs actes et donc condamnables pénalement.

Il a étayé son propos d'exemples concrets afin qu'elles aient conscience que les risques sont bien réels et que les sanctions encourues n'ont rien de virtuelles. Il les a également informés des risques qu’elles prenaient à communiquer avec des personnes inconnues ou à naviguer sur certains sites dangereux.


L'intervenant de la police nationale s’est présenté de manière très informelle, pour que tous se sentent à l’aise. Il leur a parlé dans un langage adapté pour libérer la parole. La diffusion d’un petit film de 4 minutes « Le blog de Medhi » a été la base du débat qui s’est engagé entre le major et les personnes accompagnées. Il a mis l’accent sur les différents types de harcèlement, le profil de l’harceleur, de l’harcelé … et les conséquences pénales du harcèlement.

 

                                                                               

 

Les personnes accompagnées ont été très touchées par les différents témoignages apportés par le major. Elles ont pu aussi s’exprimer et comprendre les dangers de la diffusion de photos ou de vidéos sur les réseaux sociaux.

 

Le vivre ensemble a également été abordé. En effet, aux sein des Appartements la vie en colocation amène parfois des tensions entre colocataires et le vivre ensemble est mis à l’épreuve.


Des nouvelles rencontres sont proposées pour les sites intéressés et concernés par ces problématiques, que ce soit en secteur enfance ou adulte.